Le monde parallèle d’Evgenia Saré

«Quand la modernité fabrique des images à en perdre la vue, Evgenia Saré invente de prodigieux tours de passe-passe, créant de subtils pièges à regards, souligne le critique d’art Christian Noorbergen. Artiste rare et profondément singulière, ses paysages sont d’étranges décors et ses personnages aigus et sur-présents paraissent à jamais animer un conte de fées scabreux pour adultes faussement naïfs.».

 

Diplômée de l’école des Beaux Arts d’Erevan en Arménie, arrivée à Paris dans les années 1990, Evgenia Saré est aussi scénographe pour le théâtre et le cinéma. Ses personnages improbables sont nés dans cet univers parallèle, à mi-chemin entre le moyen-âge et le dessin animé. Ses couples hors normes, accompagnés de créatures étranges, ont des activités toutes aussi loufoques : ils prennent soin de leurs œufs.
Evgenia Saré raconte un monde où chacun prend soin de l’autre. Un monde peuplé de personnages délicats, occupés à des bonheurs simples. Au-delà des apparences, c’est la sagesse qui anime les pinceaux d’Evgenia Saré.

 


La Muse.
100 x 80 cm.

 


Ornithologue I.
150 x 50 cm

 


Ornithologue II.
150 x 50 cm

 


Dressage improbable.
80 x 100 cm

 


Le baiser.
24 x 33 cm

 


Les Rubans.
46 x 50 cm.

 


Galerie Bettina Von Arnim.
2, rue Bonaparte – 75006 Paris – Tél : + 33 1 46 33 72 98
Lundi-Samedi 14h/19h – le matin sur rendez-vous