Artistes

Galerie Bettina
2, rue Bonaparte, 75 006 Paris

01 46 33 72 98
du lundi au vendredi, 14h – 19h
samedi, 11h – 19h

Jackson’s statement
Jackson’s statement

Laurence de Valmy

Jackson's statement

2022
Acrylic painting on canvas
30 x 24 x 1.5 inch

2 900 €

 

En juillet 1943, Peggy Guggenheim charge Jackson Pollock de créer une peinture murale de 2,50 m sur 6 m pour sa nouvelle maison de New-York, à la suggestion de son ami et conseiller Marcel Duchamp. La légende raconte que l’artiste a peint la fresque en une nuit après des semaines d’hésitation. Des recherches récentes ont depuis prouvé que l’œuvre a été achevée en novembre et réalisée en plusieurs étapes.
Pollock souligne « Tout bon peintre peint ce qu’il est », « Peu importe la façon dont la peinture est appliquée tant que quelque chose a été dit. La technique n’est qu’un moyen d’arriver à un constat », « un critique écrivait que mes toiles n’avaient ni début ni fin. Il ne voulait pas dire ça comme un compliment, mais ça l’était ».
Son épouse, Lee Krasner, sera la clé de son succès en promouvant son travail et en le mettant en relation avec le critique d’art Clément Greenberg, notamment. Le post du 27 novembre 1943 correspond à la date de clôture de l’exposition de Pollock à la galerie Guggenheim. Ce même jour, une chronique de Greenberg est publiée dans The Nation : alors qu’il critiquait les plus grandes peintures de Pollock comme l’artiste prenant « des commandes qu’il ne peut pas remplir », Greenberg trouve cette fois la plus petite œuvre « beaucoup plus impressionnante que toutes les œuvres abstraites jamais réalisées par un artiste américain ».